Bien choisir son éclairage

L’éclairage est un facteur important à ne pas négliger lors de l’achat d’un luminaire. 

En effet, selon la fonction que vous voulez donner à votre nouvelle acquisition (éclairage d’ambiance, éclairage général, éclairage direct…), il y a plusieurs éléments à prendre en compte.

Un luminaire pour quel éclairage ?

L’éclairage est l’ensemble des techniques et des appareils ayant pour but de produire une lumière artificielle ; soit votre lampe de chevet, ou encore le lustre dans votre salon. Il est donc essentiel pour définir l’atmosphère d’un espace.

Il existe différents modes d’éclairage :

 

  • L’éclairage direct 

Idéal pour lire ou travailler, la lumière est projetée directement du luminaire vers la surface de travail. C’est un éclairage qui met en valeur les objets en créant des contrastes qui soulignent formes et volumes, mais qui présente parfois l’inconvénient d’être éblouissant.

On nommera dans cette catégorie les spots, les plafonniers, les lampes de bureau…

 Lampe de bureau Tolomeo Tavolo chez Artemide

Lampe de bureau Tolomeo Tavolo chez Artemide

  • L’éclairage indirect 

Comme son nom l’indique, l’éclairage indirect est un flux lumineux qui est dirigé vers les murs ou le plafond qui réfléchissent à leur tour la lumière. En résulte une lumière douce qui élimine les ombres trop fortes : c’est l’éclairage idéal pour créer une ambiance chaleureuse.

On y retrouve les appliques, les corniches, mais aussi certains lampadaires et lampes à poser.

  • L’éclairage diffus et l’éclairage mixte

L’éclairage diffus répand toute sa lumière dans l’ensemble d’une pièce. Généralement, la lumière de ce type d’éclairage est filtré par un matériau translucide (type papier) ou transparent (type verre) afin d’atténuer sa dureté et de la rendre confortable pour les yeux.

L’éclairage mixte, lui, regroupe tous les modes d’éclairage c’est à dire qu’il diffuse simultanément la lumière par le haut, par le bas et au travers d’un matériau translucide.

Et les ampoules ? 

Elles sont la final touch, à la fois indispensables et esthétiques. Elément essentiel d’un luminaire, elles sont cependant souvent difficiles à choisir car il en existe de toute forme, couleur et puissance. 

Différents facteurs sont à prendre en compte dans le choix d’une ampoule : le type, la puissance, l’indice de rendu de couleur (IRC) c’est à dire la « température de couleur » qui va définir la teinte général qu’aura l’ampoule, la durée de vie et enfin le prix.

 

  • Le type

Il existe quatre catégories d’ampoules : les ampoules à incandescence (les traditionnelles), les ampoules halogènes, les ampoules fluo-compactes (basse consommation) et les ampoules LED.

Bien que très populaire il y plus d’un siècle, l’ampoule à incandescence se fait de plus en rare en raison de sa forte consommation en énergie et du fait qu’elle chauffe avec excès. L’Union Européenne a d’ailleurs banni les ampoules à incandescence du marché européen. 

Il existe cependant depuis peu des alternatives en LED qui imitent le filament incandescent.

 Exemple de modèles de chez Girard Sudron

Exemple de modèles de chez Girard Sudron

L’ampoule halogène a un rendu quasiment égal à l’ampoule à incandescence mais est beaucoup plus écologique. Elle dégage cependant encore trop de chaleur et a pas une durée de vie assez courte. Ces deux types d’ampoule sont donc à bannir pour les luminaires en papier ou sensibles à la chaleur. 

Les ampoules fluo-compactes fonctionnent comme les « tubes néons », il s'agit en effet un tube fluorescent courbé sur lui même. C’est une alternative plus écologique aux ampoules classiques, car elles consomment beaucoup moins d’énergie et ont une durée de vie bien plus longue. Néanmoins, elles sont très critiquées en raison de leur toxicité ; en effet celles-ci contiennent du mercure, un polluant toxique pour la planète et pour l’homme. 

Les ampoules LED comportent beaucoup d'avantages :

  1. Elles consomment une très faible quantité d’électricité et ne chauffent pas
  2. Elles ont une durée de vie de plus de 50 000h 
  3. On les retrouve sous divers type de formes et de tailles

 

  • IRC et température de couleur 

L’IRC (Indice de Rendu de Couleur) est exprimé en pourcentage et est compris entre les valeurs (Ra) 0% et 100% sachant que plus la valeur est élevée, plus la lumière sera blanche. La lumière du jour est donc par définition de Ra=100%.

La température de couleur est quant à elle exprimée en Kelvin et varie entre 1000K et 10 000K.

Il détermine ainsi une température de couleur, à choisir selon l’ambiance que vous souhaitez créer. En Kelvin, plus la valeur (K) est élevée, plus la lumière sera blanche/bleutée. À l’inverse, une valeur faible traduit une lumière plus orangée.

Par exemple, pour une ambiance plutôt « chaleureuse », il faudrait privilégier une température basse (2 600K - 2 700K), la lumière naturelle du jour se rapprochant quant à elle plus de 6 400K.

 Tableau des couleurs

Tableau des couleurs

  • Le prix 

Globalement, les ampoules à incandescence et halogènes seront moins chères à l’achat que les ampoules fluo-compactes et LED. En raison de leur durée de vie et de leur impact écologique, il est pourtant bien plus avantageux de se diriger vers ces dernières !

 

  • La forme 

Il existe une multitude d’ampoules sur le marché de tailles, de formes et de couleurs différentes, allant des plus simples aux plus extravagantes. Parmi les formes les répandues on retrouve notamment l’ampoule standard, sphérique ou encore en tube…

Si l’ampoule est visible, il s’agit de choisir la plus esthétique possible !

cinn-315086-unsplash.jpg
  • Comparatif pour une ampoule de puissance 75 W (incandescente)
 Tableau comparatif

Tableau comparatif

Où les trouver ? 

À Paris, vous trouverez un grand choix au BVH, chez Castorama et au Bazar d'Electricité. Pour les professionnels, Girard Sudron dans le 3ème saura vous guider dans le choix de vos ampoules.

Sur internet, vous trouverez à coup sûr votre bonheur chez Creative Cables !